LABO-PHOTO

DE L’IMAGE À LA PHOTO


Photo-Scopie © Cours de photographie argentique

Benoît Musslin

Cuve de développement des négatifs avec spire et agitateur

 La fièvre du laboratoire et de la prise de vues en noir et blanc m'a pris tout petit à l'âge de 11 ans. En fait, je suis tombé dans un bain de révélateur et il m'en est resté quelque chose.


 Après des études rapides à l'école de photographie de Saint Luc à Tournai en Belgique, je me suis fait embaucher dans une boutique photo et me suis rapidement mis "à mon compte" le 12 décembre 1987, en pleine époque photo argentique.

 Le laboratoire noir et blanc, je l'ai pratiqué pour mes clients pendant une quinzaine d'années, et j'ai donc dû inventer un tas de bidouilles et d'astuces à base de "bouts de ficelle", avec les moyens du bord et toujours en état d'urgence, pour faire face aux exigences de mes clients. Il est vrai qu'aujourd'hui, avec les logiciels de retouche modernes, il est plus aisé de repiquer ou de retoucher en profondeur une photo.


 Mais voir apparaître une image dans le bac du révélateur, choisir son grade de papier ou hésiter entre une surface RC ou barytée, cela rajoute un peu de poésie à la photographie de papa.


 Pour le fun, pour le plaisir, et pour ceux que ça intéresse peut-être, je vous livre ici mes cours de photo sur la technique de base de la prise de vues: l'anatomie de l'appareil, un peu d'optique et quelques notions de base pour le laboratoire.

Cours de photographie argentique