LABO-PHOTO

DE L’IMAGE À LA PHOTO


Photo-Scopie © Cours de photographie argentique

Benoît Musslin

Cuve de développement des négatifs avec spire et agitateur

La pellicule photo noir et blanc

CHAPITRE 2  -  LA PELLICULE

A)  L'OBTENTION D'UNE IMAGE

Constitution de la pellicule: épaisseur totale: 0.127mm

- Anti-abrasion : protège la couche d'émulsion (assez molle) contre les éraflures


- Couche d'émulsion : où se forme l'image. Elle est composée de 60 % de gélatine et de 40 % de cristaux sensibles (1 millionième de millimètre de diamètre)


- Anti-halo : forme le dos de la pellicule et empêche la réflexion de rayons parasites qui amèneraient une image fantôme.

* Fonctionnement


Le cristal: de construction cubique imparfaite (irrégularités) est constitué d'atomes d'argent (ion), d'atomes de brome (ion) et de germes de sensibilité.

En équilibre instable


Chaque ion de brome possède un électron supplémentaire par rapport à l'ion de brome neutre (charge négative).

Chaque ion d'argent possède un électron en moins que l'atome d'argent neutre (charge positive).

Photon:


Énergie lumineuse ( une lampe émet 1 million de milliards de photons par seconde)

Lorsqu'un photon percute un cristal de bromure d'argent, la formation de l'image s'amorce,

Le photon cède son énergie à l'électron supplémentaire de l'ion de brome. Dès lors, l'électron parcourt au hasard, la structure du cristal jusqu'au moment ou il rencontre un germe de sensibilité.

Il attire alors un ion libre d'argent.

A mesure que d'autres photons viennent percuter d'autres ions de brome, ils libèrent d'autres électrons qui viennent s'agglutiner au germe de sensibilité.

Les électrons s'allient aux ions d'argent et engendrent des atomes d'argent métallique.


On obtient une image latente (pas encore visible, c'est une image en puissance) possédant des propriétés chimiques qui seront amplifiées lors du développement.


Courbe de noircissement


L'accroissement du flux lumineux atteignant la pellicule entraîne un accroissement proportionnel de l'intensité de noircissement du négatif.


Pour obtenir une image satisfaisante, les grandes intensités lumineuses (hautes lumières) et les intensités plus faibles (ombres) doivent se situer dans cet intervalle moyen d'exposition situé entre le pied et l'épaule. Si la pellicule ne reçoit pas assez de lumière, il y a sous-exposition. C'est-à-dire que la courbe d'exposition ne coïncide pas avec la courbe du film, qu'elle se situe trop vers le pied. Il n'y aura pas assez de détail dans les ombres, les blancs ne seront pas blancs mais gris. Si la pellicule reçoit trop de lumière, il y a sur-exposition. C'est-à-dire que la courbe d'exposition ne coïncide pas avec la courbe du film, qu'elle se situe trop vers l'épaule. Il y aura trop de détail dans les ombres et les parties blanches seront trop saturées.


Courbe de noircissement du négatif



















B) RAPIDITÉ D'UN FILM


La rapidité d'un film dépend surtout de la grosseur des cristaux de bromure d'argent. Pour former une image latente, la même quantité de lumière suffit à un grand ou à un petit cristal, mais après développement, le grand cristal contiendra davantage d'argent métallique. Le noircissement sera plus fort. Il y aura une plus grande rapidité pour un noircissement égal. Mais les cristaux étant plus gros, le noircissement sera plus visible (grains plus gros).


En passant de 100 ASA à 200 ASA, on a besoin de deux fois moins de lumière pour un même noircissement. Ce qui veut dire que l'on gagne un diaphragme (Ex. : On peut passer de F. 5,6 à F. 8 ) ou sur le temps d'exposition ( Ex. : on peut passer de 1/125 sec. à 1/250 sec.)


Avantages et inconvénients d'un film de faible rapidité.   (32 ASA)


Inconvénients:



Avantages:



* Avantages et inconvénients d'un film à grande rapidité (400 ASA)


Inconvénients:



Avantages: