LES ORGANES DE RÉGLAGE DE L'APPAREIL




1 - L'obturateur


obturateur central à secteurs (6x6)


Il est formé par un jeu de lamelles métalliques actionnées par des ressorts. Les lamelles s'écartent à partir du centre lorsqu'on appuie sur le déclencheur puis se referment. Ils font généralement partie intégrante de la monture de l'objectif tout à côté du diaphragme: cela implique un obturateur différent pour chaque objectif interchangeable.


Obturateur central à secteurs

* obturateur focal à déplacement vertical ou horizontal (à rideaux)


L’obturateur à rideaux est placé à l'intérieur même de l'appareil, Juste en avant du plan de la pellicule. Il permet des vitesses d'obturation pouvant atteindre 1/2000 ème de seconde. Deux rideaux laissent découverte une fente plus ou moins étroite selon la vitesse souhaitée, cette fente étroite parcourant progressivement la surface sensible lors de l'exposition. Chaque partie du film n'est pas impressionnée au même moment.


- Défauts de l'obturateur focal


Lorsqu'on photographie un sujet à déplacement rapide, la vitesse de déplacement sur le film est souvent plus rapide que la vitesse de la translation de la fente. Il s'ensuit une déformation: une anamorphose de l'image.



L'obturateur focal ne découvre en même temps l'entière surface du négatif que pour des temps de pose relativement longs (1/50 ème de seconde). Il ne peut être synchronisé avec le flash électronique que pour ce temps de pose ou pour des temps de pose plus longs (par exemple, 1/15 ème de seconde).



* obturateur électronique


Les temps de pose sont déterminés par un circuit électronique, alimenté par une minuscule pile.

Le mouvement est généralement assuré par le même mouvement qui avance le film (sauf pour les obturateurs centraux).

Obturateur électronique

utilité de l'obturateur


La vitesse d'obturation dose la lumière.

La quantité de lumière qui pénètre dans un appareil photographique peut se comparer à la quantité d'eau qui coule dans un récipient grâce à un robinet ouvert. La quantité totale de liquide écoulé dépend de la durée d'ouverture du robinet.

Si le récipient se remplit à moitié en deux secondes, il sera plein au bout de 4 secondes.

Si l'obturateur reste ouvert deux fois plus longtemps, c'est une quantité de lumière double qui viendra exposer la pellicule.




vitesses d'obturation en seconde









1


1/2


1/4


1/8



1/15



1/30



1/60



1/125



1/250


1/500



1/1000



1/2000


Ex. : 1/4 sec. représente deux fois plus de lumière que 1/8 sec. et quatre fois plus de lumière que 1/15 sec.

* la vitesse d'obturation commande le mouvement


- ne pas photographier au 1/15 sec. un sujet se déplaçant trop rapidement


- ne pas bouger l'appareil lors de la prise de vue surtout à des vitesses lentes


2 - Le diaphragme



Il se trouve généralement dans l'optique et est composé de lamelles métalliques qui se referment vers le centre diminuant ainsi l'ouverture.

Diaphragme

* utilité du diaphragme


Le réglage du diaphragme dose la lumière.

Si le photographe ne peut pas, ou ne veut pas modifier la vitesse de l'obturateur pour régler la quantité de lumière qui parviendra à la pellicule, il peut utiliser un second moyen de réglage: il modifie le diamètre de l'orifice par lequel la lumière pénètre dans l'appareil.

(Ex. un robinet grand ouvert remplit un verre en deux secondes. Si on le ferme à moitié, il ne remplit qu'à demi ce verre durant le même temps).




graduations du diaphragme







    

1



1,4



2



2,8



4



5,6



8



11



16



22



32



45



64


Ex. F. 2,8 laisse passer deux fois moins de lumière que F. 2 et quatre fois moins de lumière que F. 1,4.

* Comment régler simultanément la vitesse et le diaphragme


1/250 sec. à F. 2 laisse entrer la même quantité de lumière dans l'appareil que 1/30 sec. à F. 5,6... Mais la profondeur de champ change. Elle sera bien sûr beaucoup plus grande à F. 5,6 qu'à F. 2. De plus, il faut tenir compte que l'obturation commande le mouvement. Un sujet en mouvement peut être net au 1/250 sec. et flou au 1/3 sec. Il faut savoir doser en fonction de ce que l'on désire.

Aux petits chiffres correspondent les grandes ouvertures (Ex: F.1,8).

Aux grands chiffres correspondent les petites ouvertures (Ex: F.22).



* Le réglage du diaphragme détermine la profondeur de champ


- aux grandes ouvertures correspond une petite profondeur de champ (Ex: F.1,8)

- aux petites ouvertures correspond une grande profondeur de champ (EX: F.22)



* profondeur de champ


C’est la zone nette qui s'étend au devant et à l'arrière de la zone de mise au point. ( 1/3 devant et 2/3 derrière). Plus on ferme le diaphragme, plus on agrandit cette zone.


3 - Réglage instantané de la vitesse et du diaphragme

La vitesse d'obturation, l'ouverture de diaphragme et la sensibilité (ISO) varient en fonction de la lumière et des effets que l'on veut appliquer à l'image finale.


Ces trois paramètres sont totalement dépendants les uns des autres et sont régis par la loi de réciprocité.


Chaque valeur perdue par un des paramètres doit être compensé par un des autres acteurs et inversement.


La quantité de lumière qui atteint le film dans l'appareil dépend de la combinaison du diamètre d'ouverture (diaphragme) et de la longueur du temps d'exposition (obturateur).


- prenons un exemple simple: si un verre est rempli en deux secondes, le robinet étant entièrement ouvert, il faudrait quatre secondes, le double du temps, si le robinet n'est ouvert qu'à moitié.


- 1/125 sec. à F.2 font une certaine quantité de lumière. Si l'on met deux fois moins de lumière (F.2,8), il faudra deux fois plus de temps pour la même quantité de lumière (c'est à dire 1/60ème sec.).


- Et inversement, si l'on met deux fois moins de temps (obturateur plus rapide), il faudra une double quantité de lumière (diaphragme plus ouvert).


1/125 sec. à F.2 est égal à 1/60 sec. à F.2,8


Obturateur et diaphragme

Obturateur focal à rideaux